La Cécilia

(11 avis client)

16.90 

La Cécilia : Si vous aimez les livres qui racontent des histoires, des histoires de femmes et d’hommes, des histoires de régions, des histoires de nature, alors La Cécilia est fait pour vous. Ce récit vous fera découvrir une héroïne fragile et forte à la fois qui saura surmonter les épreuves semées sur son chemin. Un roman positif, tendre et émouvant où l’humour est très présent.

Un roman qui fait du bien ! 

  • Frais de port offerts dès deux ouvrages achetés
  • Marque-page La Cécilia offert
Catégorie :

La Cécilia, le résumé :

La Cécilia trace le portrait d’une femme rebelle dont la vie bascule un soir, alors qu’elle rentre chez elle. Lasse de subir un environnement professionnel où tout n’est que mensonge, tricherie, bassesse, jalousie et harcèlement, l’héroïne découvre la trahison de son mari, l’amour de sa vie. Son monde s’écroule. Alors, elle prend la fuite et part se ressourcer en Ardèche, dans une petite maison à flanc de montagne, entre sapins et châtaigniers. La femme blessée, c’est Séverine. La Cécilia, c’est le nom de la maison ardéchoise dans laquelle elle trouve refuge.

Extrait N°1 :

Séverine arrêta sa voiture devant la maison. Elle ouvrit la portière, aspira un grand bol d’air et sourit. Ici, tout irait mieux. Ce coin d’Ardèche avait le don de l’apaiser. Elle ne savait pas pour quelle raison, mais dès qu’elle pensait à sa maison, un sentiment de plénitude, de bien-être l’envahissait. Elle allait vite se retaper, recharger ses batteries ! Plus tard, elle repenserait à tout ça. Elle était partie sur un coup de tête. Depuis quelque temps, rien n’allait plus au boulot et voilà qu’à la maison, cela n’allait pas non plus !

 Extrait N°2 :

Violette ouvrit la porte et comprit tout de suite que la situation était grave. Son amie était pâle et des larmes effacées avaient laissé des sillons de mascara sur ses joues.

— Tu peux m’héberger pour cette nuit ?
— Oui, bien sûr, mais que se passe-t-il ? C’est Victor ? Y a de l’eau dans le potage ?
— De l’eau dans le « gaz », dans le potage c’est des cailloux.
— Comme tu veux, allez, entre.

Violette installa son amie dans un studio attenant à la maison. C’est là qu’elle logeait sa marraine lorsqu’elle venait lui rendre visite. L’espace était constitué d’une chambre avec salle de bains et d’une petite cuisine séparée.

— Voilà miss, ici tu seras bien. Tu peux rester autant que tu le souhaites. Et maintenant, tu veux me raconter ?

Séverine entreprit de relater les derniers évènements. Le séjour dans la capitale réduit d’une journée, son retour sans prévenir Victor et le spectacle qu’elle avait trouvé en arrivant chez elle. Vers la fin de ses explications, la jeune femme se remit à pleurer. Elle eut du mal à terminer. Violette était effondrée. Quelle histoire ! Victor qui semblait si épris, si amoureux de sa femme !

— Tu es sûre ? Il ne peut pas y avoir une autre explication ?
— Et laquelle ? Tu trouves ton mari enlaçant une blondasse, tout en buvant du champagne ! Tu penses quoi ? Tu fais quoi ?
— Je le bute ! Et elle aussi. Je les tue, tous les deux !
Malgré son chagrin et ses larmes, Séverine sourit.

—  Évidemment, aux grands maux les grands remèdes ! Moi, je préfère m’en aller.
— Bon, et après, qu’est-ce que tu vas faire ? Tu peux rester ici autant que tu veux, ce n’est pas le problème. Tu vas demander le divorce ?
— Je vais réfléchir. J’ai besoin de me reposer.
Des vidéos sont disponibles
Avis de la presse

11 avis pour La Cécilia

  1. Louise

    J’ai adoré ce roman. Il m’a permis de faire une délicieuse escapade dans le pays des Vans en Ardèche. Un avant gout des vacances. Je le conseille vivement.

  2. Elisabeth

    J’ai dévoré La Cécilia et je suis actuellement plongée dans L’Arche de Margaux. Je voulais vous dire que j’aime beaucoup vos livres.
    Babeth

  3. michelle

    J’ai découvert par hasard un de vos livres, La Cécilia. C’est une amie qui me l’a offert pour mon anniversaire. Vous vous êtes rencontrées lors d’un salon du livre (à Pignan, je crois). J’adore votre manière d’écrire. Les personnages semblent réels, à croire que vous racontez une histoire personnelle. Vous êtes une belle découverte littéraire

  4. Claire

    La Cécilia, un beau moment de lecture, une histoire émouvante, qui se lit avec plaisir. Le récit est vivant et nous emmène en Ardèche partager la vie de Séverine, pour un délicieux moment . Je recommande absolument !

  5. AlineF

    La Cécilia : un refuge loin de la ville, un refuge à l’écart du monde , un refuge au cœur de la nature, à la recherche d’une vie plus simple, recentrée sur l’essentiel : le bien-être. Je recommande ce livre qui est un premier roman.

  6. Chantal

    Je viens de finir de lire La Cécilia. C’est un livre qui m’a beaucoup plu et je voudrai savoir si vous comptez écrire une suite. J’ai eu du mal à quitter les personnages.
    Chantal de Belgique

  7. Jean

    Bravo ! Bravo ! Bravo ! Je vous imagine aussi adorable que vos personnages Séverine ou Margaux. N’y a-t-il pas du récit autobiographique ?

  8. Stéphanie

    Bonjour Madame. Ma belle-sœur m’a offert La Cécilia et je suis tombée amoureuse de ce roman. Je l’ai lu et relu trois fois déjà. Je vous adore !

  9. Cathy

    Bravo pour La Cécilia. Un vrai régal

  10. Fred

    Un premier roman particulièrement réussi. On s’attache d’emblée au personnage principal, et il est difficile de le quitter à la fin.
    Je conseille vivement !

    • Sylvette Faisandier

      Merci infiniment. Bonne journée

  11. Lerouge

    Quelle belle escapade dans ce petit coin d’Ardèche paisible et ressourçant, loin des tracas de la vie quotidienne et d’un environnement professionnel souvent impitoyable ! Chaque lecteur pourra s’y reconnaître ! Je recommande donc vivement cette lecture toute en douceur et passion. Merci. Jocelyne

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier